Actualités

 

« Le paquet TVA sur le commerce électronique » : quels changements au 1er juillet 2021 ?

16/06/2021

Afin de dynamiser le secteur du e-commerce, l'UE a pris des mesures visant à simplifier et à harmoniser les législations européennes. L’entrée en vigueur de ces changements initialement prévue le 1er janvier 2021 a été repoussée au 1er juillet 2021 en raison de la pandémie liée à la Covid-19.

"Le paquet TVA sur le commerce électronique" c’est quoi ?

 

"Le paquet TVA sur le commerce électronique" est un ensemble de normes adoptées par l’Union européenne (UE) régissant l’application de la TVA sur les ventes à distance. Ces normes visent à faciliter les échanges transfrontaliers, à lutter contre la fraude et à garantir une concurrence loyale entre les entreprises tout en assurant aux Etats membres de l’UE une meilleure répartition des recettes fiscales.

 

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’un projet ambitieux visant à faire de l’UE un espace de TVA unique afin de renforcer le marché commun.

 

Quels sont les principaux changements au 1er juillet 2021 ?

 

Ces changements concernent essentiellement les opérations commerciales entre professionnel et consommateur (B2C).

 

"Le paquet TVA sur le commerce électronique" prévoit en outre :

 

  • La mise en place d’un seuil unique de 10 000 euros de chiffre d’affaires au-delà duquel la TVA du pays de livraison s'appliquera ;
  • La mise en place du guichet unique (OSS) qui permettra aux assujettis de s’immatriculer et de s'acquitter de la TVA due dans un seul État membre pour l’ensemble des opérations intracommunautaires lorsque le seuil unique est dépassé ;
  • La collecte de la TVA, sous certaines conditions, par les interfaces électroniques qui facilitent le commerce en ligne (ex : les marketplace) ; 
  • La suppression de l’exonération de TVA sur les envois de faible valeur (égale ou inférieure à 22 euros).
A noter : Cette mesure est remplacée par un nouveau régime applicable aux importations d’une valeur inférieure à 150 euros. Ces importations (en provenance de pays tiers) ne seront plus exonérées de TVA. Néanmoins afin de faciliter les démarches administratives a été mis en place le guichet unique  "Import One Stop Shop" (IOSS). Pour en savoir plus sur l'IOSS, il convient de consulter le site de la Commission européennePour ces envois une déclaration en douane électronique spécifique a été créée : la déclaration H7. Voir, le site de la Douane

 

Ces changements ne sont pas sans conséquences sur l'établissement des Déclarations d'Echange de Biens (DEB). Une circulaire en date du 26 mai 2021 relative aux dispositions applicables aux déclarations d’échange de biens dans le cadre du régime de la vente à distance à compter du 1er juillet 2021, détaille les nouvelles attentes.  

 

Voir aussi, "J'utilise le guichet unique TVA" (IOSS-OSS)

 

Quels sont les avantages attendus ?

 

En raison des facilités administratives instituées par ces nouvelles mesures, les entreprises devraient bénéficier d’une réduction des coûts de mise en conformité en matière de TVA transfrontalière.

 

Ce nouvel arsenal devrait permettre, également, de restaurer une concurrence équitable entre les entreprises européennes et les entreprises établies dans les pays tiers notamment grâce à la suppression de l’exonération de TVA sur les envois de faible valeur (22 euros), utilisée parfois frauduleusement pour des envois en provenance de pays tiers.

 

Enfin, ces mesures devraient permettre aux Etats membres de l’UE d’augmenter de 7 milliards d’euros par an leur recette fiscale.

 

 

Pour en savoir plus :

 

Autres actualités

Accord UE/Nouvelle-Zélande : entrée en vigueur le 1er mai 2024

30/04/2024

Pour rappel, l’UE et la Nouvelle-Zélande ont signé le 9 juillet 2023, un ambitieux accord de libre-échange, dont l’entrée en vigueur permettra une augmentation du commerce bilatéral allant jusqu’à 30 % sur dix ans, ainsi qu’une augmentation des exportations annuelles de l’UE susceptibles de s’élever à 4,5 milliards d’euros. Il entrera en vigueur le 1er mai 2024. 

Preuves de l’origine préférentielle (EUR.1, EUR-MED) et certificats ATR : les copies autorisées en raison de la crise de Covid-19 ne seront plus acceptées à compter du 1er mai 2024

30/04/2024
En raison de la crise de Covid-19, la Commission européenne avait mis en œuvre des mesures exceptionnelles concernant l’émission des certificats d’origine préférentielle et ATR, lesquelles sont supprimées à compter du 1er mai. 

Union douanière UE-Turquie : précisions apportées par la douane sur les certificats de circulation dit ATR

30/04/2024

Pour rappel, les certificats dits ATR sont des documents exclusivement réservés aux échanges couverts par l’Union douanière entre l’UE et la Turquie. Ils attestent qu’une marchandise circule librement dans le cadre de cet accord, de son statut douanier et permettent le bénéfice d’un traitement préférentiel.

Toute l'actualité