Actualités

 

Le système INSTEX : instrument européen de commerce avec l’Iran

28/03/2018

L’INSTEX (Instrument for Supporting Trade Exchanges) est un mécanisme financier qui permet aux entreprises européennes de commercer avec des entreprises iraniennes.

Cet instrument  permet ainsi de contourner les sanctions américaines contre l’Iran.
 
L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont à l’initiative de ce système. La création de l’INSTEX a été annoncée par ces pays dans une déclaration conjointe du 31 janvier 2019. En effet, ces pays ont souhaité préserver l’accord de Vienne du 14 juillet 2015 sur le nucléaire iranien adopté par le Conseil de sécurité des Nations- Unies. 
 
Les autres pays membres de l’Union européenne pourront également y adhérer.
 
L’INSTEX est un véhicule spécial destiné à faciliter les transactions commerciales légitimes avec l’Iran et concerne pour le moment uniquement certains secteurs considérés comme essentiels :
 
  • les produits pharmaceutiques
  • les dispositifs médicaux
  • les produits agro-alimentaires
Ce mécanisme n’est pas pour le moment opérationnel, les modalités de fonctionnement doivent encore être déterminées et l’Iran doit de son côté, proposer un système similaire.
 
 
 

Autres actualités

Faites de l’international 2021 du 16 novembre au 10 décembre !

20/10/2021

Le rendez-vous annuel incontournable des PME de la région Ile-de-France pour s’informer et rencontrer les principaux experts de l’international.

Brexit : Précisions de la DGDDI relatives à l’exigence d’EXS pour la circulation des camions vides.

19/10/2021

La DGDDI rappelle les conditions dans lesquelles une EXS est exigée pour la circulation des camions vides. Elle rappelle que cette formalité n’est pas requise de manière systématique.

Fiscalité internationale : vers un accord historique

11/10/2021

« L’effet combiné de la mondialisation et de la numérisation des économies a engendré des distorsions et des inégalités [exacerbées par la pandémie liée à la Covid-19] qui ne peuvent être efficacement corrigées que par une solution établie dans un cadre multilatéral », a déclaré M. Cormann Secrétaire Général de l’OCDE.

Toute l'actualité