Actualités

 

Espagne : taxe spéciale sur les emballages plastiques non recyclables applicable depuis le 1er janvier 2023

09/02/2023

La loi espagnole 7/2022 du 8 avril 2022 sur les déchets et les sols contaminés pour une économie circulaire a établi une taxe spéciale sur les emballages plastiques non réutilisables, laquelle est entrée en vigueur le 1er janvier 2023.

Cette loi met en œuvre la taxe sur les emballages adoptée par l’UE en 2021 dans le cadre du Green deal. Cette contribution, fondée sur les déchets d’emballages plastiques non recyclés, constitue une nouvelle source de recettes pour le budget UE 2021-2027.

 

Pour plus d'informations, consulter le site de la Commision européenne

 

A terme, elle sera appliquée par tous les Etats membres et prévoit que pour chaque kilogramme de déchets d’emballages en plastique qui n’est pas recyclé en fin de vie, les États membres devront contribuer à hauteur de 0,80 € soit 800 € par tonne. Ils restent libres quant à la manière de contribuer.  

 

Actuellement, seule l’Espagne a adopté une telle législation au niveau national. L’Italie a reporté l’application d’un texte similaire au regard du contexte économique actuel. Quant à la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Luxembourg et la Slovaquie, ces Etats ont décidé de couvrir le prélèvement de la taxe pour le moment et de ne pas la répercuter sur les opérateurs. De son côté, la Belgique envisage d’intégrer ces coûts dans les redevances afférentes à la responsabilité élargie des producteurs.

 

En substance, la nouvelle taxe espagnole vise :

  • Les emballages plastiques non réutilisables ; 
  • Les produits semi-finis en plastique qui seront utilisés pour créer des emballages non réutilisables ; et
  • Les produits en plastique destinés à être utilisés pour fermer, échanger ou présenter des emballages non réutilisables.

 

A savoir : Des exceptions sont prévues pour certains produits tels que les emballages en plastique pour les produits pharmaceutiques ou d’autres type de biens liés aux soins de santé et à l’usage hospitalier notamment.

 

Le fait générateur de cette imposition est la fabrication, les acquisitions intra-communautaires et les importations sur le sol espagnol d’emballages non réutilisables contenant du plastique. Elle s’applique donc aux échanges entre l’Espagne et un autre Etat membre de l’UE.

 

Les assujettis sont normalement tenus de s’inscrire au registre territorial de la taxe spéciale sur les récipients en plastique non réutilisable avant de commencer leur activité. Toutefois, la loi prévoit une exception pour les importateurs qui sont exemptés des obligations d’enregistrement et de comptabilité ou de présentation du registre d’inventaire.

 

Pour les importations, la taxe sera réglée lors du dédouanement. Il appartient aux importateurs d’enregistrer la quantité de plastique non recyclé importée, exprimée en kilogrammes, dans la déclaration en douane d’importation. Ces informations seront généralement sollicitées auprès de l’exportateur.

 

 

Pour aller plus loin

 

 

Autres actualités

UE : la Commission européenne a adopté un règlement intégrant le renseignement contraignant sur la valeur dans la législation de l’UE

16/02/2024

Le 25 janvier dernier, la Commission européenne a adopté le projet de règlement délégué C (2024) 255, lequel prévoit l’instauration du Renseignement contraignant sur la valeur (RCV) ou Binding Valuation Information (BVI).

Royaume-Uni : retour sur le calendrier de mise en œuvre des exigences sanitaires et phytosanitaires à l’import

16/02/2024

Tel qu’indiqué lors de la dernière actualisation de la fiche pays Royaume-Uni, les formalités sanitaires et phytosanitaires (SPS) concernant les animaux, les végétaux et les produits qui en sont issus, sont progressivement rétablies à l’entrée du territoire britannique.

UE/Nouvelle-Zélande : l’accord commercial a été ratifié par l’UE

21/12/2023

Le nouvel accord de libre-échange conclu entre Bruxelles et Wellington a été approuvé par le Parlement européen le 22 novembre, puis, par le Conseil de l’UE le 27 novembre, achevant ainsi le processus de ratification côté européen.

Toute l'actualité