international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information -Novembre 2018

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Maroc -  Tout emballage en bois importé ou devant transiter par le Maroc doit-être obligatoirement traité et marqué selon la norme NIMP n°15 depuis le 14 janvier 2019.
 Côte d'Ivoire -  Suspension du contrôle de conformité aux normes (programme VOC) jusqu'au 14 février 2019, reprise prévue le 15 février 2019.
 Ghana  -  Le contrôle de conformité aux normes (programme EasyPass) devient obligatoire à compter du 1er janvier 2019.
 Kenya -  Renforcement du contrôle de conformité aux normes pour les marchandises soumises à contrôle.
 Tanzanie -  Renforcement du contrôle de conformité aux normes pour les marchandises soumises à contrôle.
 Ghana  -  La mise en place d'un CTN (Cargo Tracking Note) a été reportée au 15 octobre 2018. 
 Australie -  A compter du 1er septembre 2018 jusqu’au 30 avril 2019, certaines marchandises à destination de l’Australie devront être traitées contre la punaise brune marbrée (BMSB).
Toutes les minutes réglementaires

La douane sort son « GUN » !

29/10/2015

Dans le cadre de la mise en place du nouveau Code des douanes de l’Union européenne qui entrera en application le 1er mai 2016, la douane française a décidé de poursuivre l’adaptation de ses procédures. Parmi la quarantaine de mesures proposées, le développement du Guichet Unique National (GUN) apparaît comme l’une des plus intéressantes.

Ce guichet permettra à l’entreprise d’effectuer toutes les formalités liées à une opération d’importation ou d’exportation auprès d’une seule administration, celle-ci se chargeant de la coordination avec les autres administrations concernées. Des avancées importantes sont déjà opérationnelles et l’objectif est de couvrir, à terme, tout le champ des documents d’ordre public exigés à l’appui d’une opération de dédouanement.

L’interconnexion entre DELT@ (Système informatisé de déclaration en douane) et l’application i-CITES (dématérialisation des autorisations nécessaires au commerce international des spécimens d'animaux et de plantes sauvages menacés d'extinction), qui est déjà un succès, devrait ainsi servir d’expérimentation pour d’autres documents.

En 2016, seront concernées les licences d’exportation de matériels de guerre, les autorisations d’importation de radionucléides et les formalités applicables à l’exportation de véhicules. La dématérialisation des licences pour les biens à double usage interviendra, elle, en 2017. Les autres documents seront dématérialisés sur la période 2017-2018, au fur et à mesure des développements.

Pour rappel, il existe aujourd’hui 34 documents et formulaires différents nécessaires pour le dédouanement de marchandises sensibles présentant un risque avéré. Ces documents sont délivrés par une quinzaine d’administrations en application de réglementations nationales, européennes, voire internationales… Leur production au format papier, leur visa et imputation par le service des douanes à chaque opération, génèrent des délais et des coûts pour les opérateurs de l’international. Dans le même temps, ils obèrent la capacité opérationnelle des services douaniers obligés de contrôler 100 % des documents.

L’interopérabilité des systèmes d’information ainsi mise en œuvre simplifiera les formalités douanières et permettra aux entreprises de gagner en temps et en sécurité dans leurs transactions internationales.


Pour en savoir plus, consulter le site de la douane.