international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information -Janvier 2019

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Japon -  Entrée en vigueur de l'accord UE-Japon le 1er février 2019.
 Maroc -  Le n° d'ICE de l'importateur sera obligatoire sur les factures à partir du 1er mars 2019.
 Chine -  Elargissement du champ d'application du carnet ATA au matériel professionnel et aux échantillons commerciaux.
 Algérie -  Les marchandises et produits qui ont été soumis à la suspension provisoire à l'importation durant l'année 2018, sont désormais, libre à l'importation moyennant le paiement d'un droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS).
 Maroc -  Tout emballage en bois importé ou devant transiter par le Maroc doit-être obligatoirement traité et marqué selon la norme NIMP n°15 depuis le 14 janvier 2019.
 Côte d'Ivoire -  Suspension du contrôle de conformité aux normes (programme VOC) jusqu'au 14 février 2019, reprise prévue le 15 février 2019.
 Ghana  -  Le contrôle de conformité aux normes (programme EasyPass) devient obligatoire à compter du 1er janvier 2019.
Toutes les minutes réglementaires

Protectionnisme : réduction tendancielle des nouvelles mesures au commerce

06/07/2015

Le treizième rapport de l’OMC sur le suivi des mesures commerciales du G20 , publié le 15 juin, fait état d’une légère réduction du nombre de nouvelles mesures restrictives au commerce sur la période octobre 2014-mai2015.

Mais le stock de mesures restrictives reste important : sur les 1 360 mesures restrictives enregistrées depuis 2008, date de parution du premier rapport, seules 329 ont été supprimées ; le nombre total des mesures protectionnistes s’établit donc à 1 031.

Les 119 nouvelles mesures restrictives répertoriées par le rapport 2015 sont subdivisées en :

  • 71 mesures anti-dumping ou mesures de sauvegarde,
  • 32 mesures des restrictions aux échanges sous forme, notamment, d’augmentations de droits de douane,
  • une dizaine de mesures concernant des restrictions aux exportations,
  • six mesures liées à des exigences locales.

L’annexe 1 du rapport (page 50) reprend ces différentes mesures et liste également les 112 mesures de facilitation prises, en parallèle, par les pays du G20.

Si le rapport insiste sur le bien-fondé des notifications en matière sanitaire ou dans le domaine des normes, procédures techniques, etc., il rappelle également que, dans ces domaines, peuvent se cacher des mesures protectionnistes examinées par les Comités SPS (mesures sanitaires ou phytosanitaires) et OTC (obstacles techniques au commerce) ; et de citer, par exemple, les mesures imposées par la Russie (Interdiction de la viande bovine, des fruits et légumes en provenance de Pologne, imposition de nouvelles exigences pour les certificats sanitaires ukrainiens), la Chine ou le Mexique.

L’annexe 2 (page 78) fait état de la mise en œuvre de 48 nouvelles mesures de soutien à l’économie (mise en place de systèmes de crédit à l’export, prêts et aides financière à certains secteurs, etc.). Mais là encore, leur examen approfondi pourrait révéler des mesures protectionnistes dissimulées.

Dans un contexte de croissance modérée des échanges de marchandises en volume, le rapport insiste sur le maintien de la vigilance et le renforcement de la détermination d’éliminer les restrictions commerciales aux échanges, tant le commerce international a besoin de stabilité, de prévisibilité et de transparence.

Consulter le rapport de l’OMC sur le suivi des mesures commerciales du G-20