international.cci-paris-idf.fr
Le site des opérateurs du commerce international
Ma lettre d'info

Lettre d'information -Mars 2019

Lettre du mois | Lettres précédentes

Dernières mises à jour
Dernières minutes réglementaires
 Soudan -  Soudan du sud: mise en place d'un BESC à compter du 1er avril 2019.
 Liberia -  Mise en place d'un Cargo Tracking Note (CTN).
 Japon -  Entrée en vigueur de l'accord UE-Japon le 1er février 2019.
 Maroc -  Le n° d'ICE de l'importateur sera obligatoire sur les factures à partir du 1er mars 2019.
 Chine -  Elargissement du champ d'application du carnet ATA au matériel professionnel et aux échantillons commerciaux.
 Algérie -  Les marchandises et produits qui ont été soumis à la suspension provisoire à l'importation durant l'année 2018, sont désormais, libre à l'importation moyennant le paiement d'un droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS).
 Maroc -  Tout emballage en bois importé ou devant transiter par le Maroc doit-être obligatoirement traité et marqué selon la norme NIMP n°15 depuis le 14 janvier 2019.
Toutes les minutes réglementaires

Lutte contre la fraude : un bon cru pour 2013 selon le dernier rapport de l’Union européenne

19/05/2014

Depuis 1999, l’Union européenne a mis en place un organisme spécialisé dans la lutte contre la fraude et la corruption : l’Office européen de lutte antifraude (OLAF). Le quatorzième rapport de l’OLAF, paru fin avril, met en avant une intensification des moyens et un accroissement des résultats.

Sont ainsi constatés :

  • une augmentation de 35 % (soit 1 294 appels) du nombre d’informations émises par les citoyens, les institutions et autres partenaires de l’UE depuis 1999 ; informations susceptibles de présenter un intérêt pour une enquête.
  • une réduction de 70 % du temps d’analyse de ces informations sur les deux dernières années, portant la durée moyenne d’une enquête à 21,8 mois,  soit la plus courte depuis cinq ans.

Cette efficacité accrue s’est concrétisée par des résultats très satisfaisants pour le budget de l’UE puisque, par exemple, le nombre de cigarettes de contrebande saisies est passé de 207 millions à  348 millions entre 2009 et 2013.

Le mauvais usage des aides versées par l’UE est également du ressort de l’OLAF. Pour 2013, l’Office a recommandé le recouvrement de 402,8 millions d’euros d’aides mal utilisées, contre 284 millions en 2012. À ce propos, ce sont les fonds structurels qui arrivent en tête en nombre d’enquêtes, suivi des aides à l’agriculture et des aides extérieures.

L’OLAF doit également protéger l’euro de la contrefaçon, enquêter sur des faits graves liés à l'exercice d'activités professionnelles, commis par les membres et le personnel des institutions et organes de l'UE et, enfin, participer à l'élaboration et à la mise en œuvre de la réglementation et des politiques antifraude.

Pour en savoir plus, consulter le rapport 2013.